Tables rondes et débats

« Autour de l’œuvre et de l’auteur », une table ronde organisée par TRACES, le lundi 9 décembre 2019 à 20h00

Bernard Alaux et Charles Giulioli, deux artistes peintres, deux francs-maçons, deux parcours, deux univers picturaux, pour cette deuxième rencontre « Autour de l’œuvre et de l’auteur » qui clôturera le 9 décembre prochain à 20h00 le cycle des manifestations organisées par l’ITEM en 2019.

La première rencontre de ce genre avait réuni, avant l’été, deux écrivains Christian Royer-Cabero et Pascal Cabero et deux animateurs Marc Habib et Jean-Louis Morlighem.

Après la manifestation publique du 6e Salon maçonnique de Toulouse, cette deuxième rencontre, prévue avant les fêtes de fin d’année, vous permettra, dans le cadre plus intime du Temple de découvrir ou de mieux connaître ces deux artistes et leurs œuvres – plusieurs peintures vous seront présentées – autour d’une table ronde animée par Paco Baltanas et Hélène Mellaerts.


UN NOUVEAU RENDEZ-VOUS DE L’ITEM le mercredi 26 juin 2019

Autour de l’œuvre et de l’auteur

« Autour du livre et de l’auteur », ce premier rendez-vous, animé par des membres de l’ITEM, vous invite à rencontrer deux auteurs Christine Royer Cabero et Pascal Cabero, qui partagent leur vie et le goût pour la littérature, deux écrivains, deux francs-maçons qui viendront vous parler de leur dernier livre :

Christine et son livre de nouvelles « Tristes nouvelles et Petites joies  » : « L’homme assis à son bureau, chaussé de lunettes rondes, avait tout de l’allure d’un correcteur. La page de garde de l’épaisse copie posée devant lui annonçait le sujet de philosophie du baccalauréat section économique et sociale de l’année 2000. Les sciences humaines pensent-elles l’homme comme un être prévisible ? Il tourna la première page et plongea dans le récit du candidat. » (4e de couverture)

Pascal et son roman « L’instinct du naïf ou Plus dure sera la chute » : « Mario côté clair, Maddor côté obscur. Mario la vedette à qui tout réussi, Maddor désabusé cherche dans le passé. Qu’est-ce qui relie ces deux hommes si ce n’est l’instinct de survie ? Comment garder la main ? Lorsque l’obscurité rencontre la lumière se découvre un paradoxe intime. Un décompte inexorable qui nous révèle une part de nous-­même. » (4e de couverture)

Pour mieux les connaître :

– Voilà 20 ans que Christine Royer-Cabero est arrivée à Toulouse mais qu’elle reste profondément attachée à ses origines Lorraine. Des petits matins blancs au noir profond de la nuit, sa vie est une rivière de couleurs. Christine s’adapte à tous les milieux : de la bonne société à celle des exclus, sans eau courante un verre de champagne à la main et lire la biographie de Lou-Andreas Salomé à 4200m d’altitude. Christine peut écrire toute la nuit pour ne pas perdre le fil d’une seule idée et rester bloquée des heures sur un mot sans qu’aucun autre ne lui vienne. Ses personnages, ses histoires, en trois mots : ambivalents, émouvants, vivants…

Pascal Cabero est né à Toulouse. En 1987, il participe à la fondation du groupe Zebda. En quinze ans de musique, le groupe a remporté deux Victoires de la musique et le prix de l’Académie Charles-Cros. Pascal se lance dans l’aventure littéraire en nous faisant découvrir les coulisses de cette aventure humaine : « Tomber la chemise » (éditions Danger Public) sort en 2007.

Il récidive en 2017 et publie chez Edilivre un roman : « L’instinct du naïf ou Plus dure sera la chute », récompensé par le prix du roman de société décerné par le Café Littéraire de Deauville en 2019.